jeudi 16 février 2017

Demandez l'journal !



Mon Oncle Joe, sur une proposition d'Emma, nous propose de placer dans un texte cette liste de verbes inventés :




scrafouiller, vernifler, courouler, hurlir, cagnasser, berçoir, violoner, vichtailler, crascatuer, pirpurer, trochoir, loloyer, hurspender, sisselir, épurler, écriper, scrafougner, groudir, flagir.



*


























Nous groudissons dans un drôle de marigot. D’un côté, les défenseurs de la liberté violonent que chacun est libre de berçoir  avec qui il veut, et de l’autre, les journaleux scrafouillent dans la vie privée des gens, surtout de ceux qui couroulent en ce moment après la charge suprême de l’Etat.
Je ne parle pas de ces exactions qui nous font hurlir, quand certains vichtaillent avec l’argent public sans loloyer.
Non je parle vraiment de la vie privée, stricto sangsue, qui ne regarde que les intéressés, bien que les tabloïds se crascatuent à nous démontrer le contraire.
L’autre jour, mon œil est flagi par un gros titre : « Mac Rond, l’odieuse rumeur... »
Derrière ces points de suspension, j'ai verniflé encore quelque malversation, emploi fictif ou autre mauvais coup que ces fifrelins sont coutumiers de pirpurer…Pour cela, que les éditorialistes soient remerciés de nous en cagnasser régulièrement, au grand dam de ceux qu'ils trochoient...
Mais que nenni ! J’appris que l’on reprochait au sieur sus-cité  de sisselir une relation avec une personne de même sexe que lui.
Je me demande bien, bande d'ectoplasmes, en quoi être homosexuel mérite-t-il de se faire hurspender du terme d’« odieux » ?
Ce serait donc la pire des insultes ? Moi, je serais homosexuelle, je scrafougnerais de me faire écriper de la sorte par des baveux indélicats.
Il y aurait bien des choses à épurler, dans ce monde un peu fou…





¸¸.•*¨*• ☆





Musique: Bande originale du film « le Petit Prince »
(Titre de l'extrait: Suis-moi, Camille !)

105 commentaires:

  1. c'est vrai qu'on, commence à être huspendés par les scrafouillages dans la vie privée ; d'un autre côté, que des agents secrets flagissent des micros sous les matelas, comme à la grande époque, ça fait siselir comme "house of cards"
    bravo pour ton interprétation, je suis flattée que tu aies eu vent de ce jeu, dommage que tu n'aies pas aussi ajouté ta version à celle des aminautes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà qui est fait.
      C'est Joe Krapov qui m'a donné l'envie de participer à ton jeu.
      Au plaisir chère Emma.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. Je bafouille un chtit avisouille sur la campagne qui va éloire un pignoufle au sommet de la Franchouille: cela me donne envie de gerboir mes tripouilles dédéesques. Stop aux débilitages.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé hé bien vu Dédé !
      J'ai dans l'idée que ces scrafouillages ne font que commencer, hélas ! ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Merci les bestioles !
      Vous zêtes sympa !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. Même tu écrirais en chinois que je comprendrais les scrafouillages de ces hurlubérlus qui ont la main facile à la caisse ! en attendant, on va continuer à être flagi par des titres scrafougneux, dans ce monde de fous pirpurants. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr ! C'est une langue universelle en fait...
      tant qu'il s'agit de conspuer les voleurs de biens publics, je suis d'accord. Mais attaquer les gens sur leur vie privée me semble une dérive venue directement des Etats Unis, et qui est une intolérable atteinte à la liberté.
      C'est surtout cela qui m'a interpelée en écrivant ce billet.

      Tu aurais pu participer au jeu d'Emma, tu es doué. Tu te souviens des plumes ?
      Bisous cher Bizak
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Ah! comment ne m'en rappellerais-je pas? C'était que du bonheur de faire balbutier les mots, quand ils sont enrôlés pour si belle aventure. J'en ai partagé avec toi et des plus beaux.Bisous réminiscents.

      Supprimer
    3. Oui, ça me manque...mais je crois qu'elles reviendront peut-être un jour... (on peut rêver...)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. C'est une riche idée que celle-ci, d'écrire un texte avec des verbes inventés, et tu es très douée dans cet exercice, Célestine ! Un petit moment de régal. :-)
    Bonne fin de journée, bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sont mes gammes, chère Françoise. Mais contrairement au piano, elles sont agréables à pratiquer et pas du tout ennuyeuses.
      Tu as vu la bannière ? Directement du producteur au consommateur !
      Demandez et vous recevrez...
      Bisous douce amie
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Oui, merci pour la bannière, Célestine ! Je l'aime vraiment : harmonie des traits, et des couleurs. J'adore ! :-)
      Bisous ma belle.

      Supprimer
    3. J'aime faire plaisir ... ;-)
      Je vais te laisser quelque temps...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Putain, Celle, je te jure que je réfléchis à rien, et que je pourrai pas jouer au moins avant dimanche après midi, vu mon emploi du temps de payeur de retraites, justement aux retraités et un grand concours de tarot en ville samedi soir. Je pourrai quand même jouer, hein, ma petite Celle qui es si mignonne, hein, Celle?

      Supprimer
    5. Tu joueras dimanche alors, mon Bof ? (qui es si gentil) ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. Bravo ! Tout à fait d'ac', Céleste nièce ! Epurlons ! Ce monde est fou ! Soyons-le plus encore ! Violonons dans l'épissure !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était jouissif de violoner en ta compagnie, m'n oncle !
      La consigne était top moumoute !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Merci à Emma surtout et à L'Adrienne chez qui je l'ai trouvée. Bon week-end !

      Supprimer
  7. PS : Concernant le fond de la note, curieusement je viens à l'instant de passer chez Baptiste Beaulieu, qui s'adresse aussi à Monsieur Mac Rond. Alors ça fait comme un décalage...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu l'article, la lettre ouverte. je ne vois pas le décalage avec ce que j'écris. ;-)
      Je m'insurge contre l'homophobie, tout comme lui...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. J'ai relu attentivement la lettre, et mon texte, et je crois comprendre la raison de ce ressenti de décalage (dis-moi si je me trompe)
      Je n'étais pas au courant des prises de position homophobes de Mac Rond.
      Je soulignais simplement que qualifier d"odieuse" la possibilité qu'il ait une liaison avec un homosexuel faisait de ce titre de journal un acte homophobe en soi.
      Auraient-ils utilisé ce terme si on l'avait soupçonné d'une liaison avec une femme ? Sûrement pas.
      Cela dit, je maintiens que l'on ne devrait pas s'occuper de la vie privée d'un politique. Quel qu'il soit.
      Ça ne fait pas de moi une défenderesse de leurs turpitudes politiques.
      Bisous ma belle
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. « Il y aurait bien des choses à épurler, dans ce monde un peu fou »
    C'est étrange comme nous comprenons parfaitement le sens d'une phrase, même quand le verbe est inventé...
    C'est sans doute la magie du langage de comporter tellement de signification intrinsèque que l'on puisse se passer du verbe...Un exercice extrêmement instructif, et mené par vous de main de maître. Ou devrais-je dire maîtresse ?
    ~L~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup les exercices d'écriture dans leur ensemble, et j'avoue que celui-là m'a particulièrement divertie.
      Merci cher ami
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  9. Alors là...j'ai beau m'estirgouiller les méninges dans tous les sens,c'est un exercice que je ne sais pas faire...
    Chassouiler les bons mots,clugner pour améliorer la concentration,rien n'y fait,je ne sais pas utiliser des mots inventés.
    Ces mots chaquillent sur moi comme sur la glace.
    Il n'est point besoin de dérambouiller ton texte pour le comprendre.Même avec des mots inventés,il est parfaitement clair.
    Belle performance,mené d'une plume experte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est drôle, en écrivant que tu ne sais pas faire, tu prouves justement le contraire...
      Quand je te dis que tu devrais participer aux impromptus, tu vois que ce n'est pas du chiqué.
      Je le pense vraiment. ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. C'est exactement cette idée-là qui m'a animée...Dire que je ne sais pas faire,tout en le faisant...Mais là,sans inventer ces mots.D'ailleurs,j'en utilise certains assez régulièrement.
      Diantre,participer aux impromptus!je dois encore travailler...un peu...beaucoup.
      Je dois d’abord me hisser à la hauteur...(c'est pas gagné)je ferai des essaies à "blanc" avant.
      Merci de ta confiance

      Supprimer
    3. Je suis sûre que tu aimes écrire.
      J'ai confiance, et patience. Deux qualités qui m'ont beaucoup servi dans ma vie d'instit.
      Ce soir, j'ai plutôt dessiné. Faut dire que c'est calme sur les blogs...
      Que sont mes amis devenus ? ;-) 'Reusement que t'es là !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Eh moi aussi je chuis là !
      Attentif et observateur je prends le frais sur la porte de mon tipi.
      C'est vrai qu'il n'y a pas grand monde ce soir.

      Supprimer
    5. Oups!des essais à blanc...C'est vrai que c'est calme ce soir,d'habitude,au bout d'une journée de publication,les commentaires "s'envolent"!Un peu de calme ne fait-il pas du bien?
      l'écriture me"vient" de ma maman.Elle voulait être institutrice,mais n'a pas pu,pour cause de deuxième guerre mondiale.Elle avait une belle plume.
      Moi,j'écris depuis que je sais...Mais j'ai fait une très grande pause.

      Supprimer
    6. Ça c'est gentil, kangourou !
      Tu es en quelque sorte un gardien de nuit ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    7. @Xoulec

      Je pense que les gens sont au ski, ou en vacances...bref, c'est la pause hivernale...
      L'écriture, c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    8. Ou simplement en ouiquinde!Le"vélo"! c'est ce que je fait sur ton blog.D'abord avec les petites roues(de chaque côtés),ensuite avec un "vélo" plus grand.
      bises nocturnes

      Supprimer
    9. Mais ici, pas besoin de casque ou de protections...
      C'est tout en douceur
      Belle nuit, Didier !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    10. Merci,elle fut la bienvenue(la nuit),réparatrice...j'avais tellement sommeil que j'en étais tout esperluquer!

      Supprimer
    11. Il n'était pas si tard que ça, pourtant... ^^
      Enfin, bien sûr toute est relatif...la tard de certains et le tôt des autres...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    12. Et lycée de Versailles!d'ailleurs,vieux motard que jamais!

      Supprimer
  10. Les scrafouilleurs boutiffonent ce qu'on leur donne becter.
    Le sieur en question a clairement abusationné des unes de Marie Patch en tabloïssisant sa vie privée avec sa régulière. Pas de quoi s'enquesticiser sur le bien fondé des prouesses folliculariées des pisse-copies.
    A tégévétiser sa pub pour groudir dans les sondages, la machine s'est mise à pirpurer hors circuit.
    Les médias, c'est comme le saut à l'élastique, il faut savoir avant, que ça peut casser...

    Tu as déjà entendu du graveleux sur Jospin, Mélenchon, Eva Joli, Sarkozy.... Heu ce dernier n'est pas un bon exemple, même s'il avait fait virer le Red en Chef de Marie Patch pour cause de cocufiage paparazzé...

    Ti bacio mia Cara

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Envisuré sous cet angle, j'ai plus qu'à roufougner mes arguments...
      N'empêche que je continue à penser que la vie privée, c'est la vie privée.
      Et que pour un représentant du peuple, piquer l'argent public, c'est plus grave que de piquer la femme de son voisin.
      Baci caro
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Pardon, je dirais même plus: grémoter l'argent public, c'est plus grave que de crapoir la femme du voisin. ;-)

      Supprimer
    3. Je plussoyote qu'on ne devrait pas courouler le public et le pudique.
      Exibonner sa famille comme un trophée de chasse. C'est dangereux car le stylo est une arme de destitution massive pour qui sort du rôle qui lui est attribué.
      Son rôle, c'est d'être jeune cadre bancaire dynamique, bien propre sur lui et à l'abri des outrances, comme tous banquiers de bon aloi.
      Tel Icare, il a voulu aller vers le soleil des unes pipoles grimaldicisant sa pub politocarde, il a fait le buzz en courtisant les cathos anti-gays mais il s'est repris un ouragan dans la tronche.
      Ni de gauche, ni de droite, bien au contraire, il drague les socialos en faisant du gringue aux cathos intégristes. Ce n'est pas ça que les médias attendent de lui,il y a déjà la fille du borgne et Fillon pour faire les ménages.


      Peut-être pensait-il pouvoir voticoter sur ces quelques vers de Georges:
      "Sonneraient-elles plus fort
      Ces divines trompettes
      Si comme tout un chacun
      J'étais un peu tapette...."

      Mais est-ce grave de crapoir le petit frère de la voisine...?

      Baci

      Supprimer
    4. Bien vues, les trompettes de la renommée.
      Faut vous dire, monsieur, que chez ces gens-là...
      Bref, pas envie de voter pour un banquier, moi, perso...
      D'ailleurs, ce matin, envie de voter pour personne. A part pour les petits zoizos qui chantent à bec rabattu ce matin...
      Baci

      Supprimer
  11. Magnifique performance! Sur tous les plans! Bravo!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les mots sortent tous seuls, surtout quand on a la moutarde qui monte au nez...
      Alors quand une consigne d'atelier nous les sert sur un plateau, c'est Byzance. ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  12. Je t'imagine devant ta copie ,le sourire aux lèvres et les mots imposés au bout de ta plume comme autant de fleurs au fusil de ton imagination. Ben, en voici donc du vocabulaire qui pourrait enrichir les conversations de tout un chacun. Cependant, une chose fait défaut......l'assent , l'assent chantant du midi, l'assont pointu d'paname ou l'achent ch'ti.
    Bises admiratives.
    Chinou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, l'accent c'est ce qui reste à imaginer, mais on y arrive très bien. Quand je lis Giono, ça chante dans ma tête...
      Mon accent préféré, c'est celui du Québec; même s'il a été un peu malmené par les ennemis de Céline Dion...
      Voilà une petite friandise qui me faisait bien rire quand j'étais encore de la maison...C'est tellement vrai !
      Bisous hilares
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  13. Chère Céleste,

    J’ai beau me scrafouiller la cervelle, en dépit de mes envies de courouler
    comme chaque matin, je n’arrive pas à hurlir .
    J’ai plutôt envie de te berçoir, de violoner sur le trochoir……
    Passer son temps à vernifler, cagnasser, vichtailler ou s’écriper : très peu pour moi.

    Pis, j’aurais plaisir à crascatuer, pour groudir et flagir à l’assaut d’une falaise….. histoire de loloyer un peu…
    Je suis certain de ne pas flagir, quand j’irai me hurspender pour sisselir une prise dans le rocher.
    Je ne pense pas être contraint de scrafougner mes prises numériques : elles seront toutes épurlées avant que je ne songe à te les pirpurer

    Bises rigolchantes

    Pierre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, la falaise, je la scrafougnerais plutôt par le côté facile...
      Histoire d'aller mollement m'alancher sur l'herbe tendre et russufler l'air du large...
      Mais j'ai bien aimé ta composition, Petrus
      Bravo.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  14. ah ah ah bien joué Célestine, j'adore cet exercice .... bon sur le fond, j'en ripleure !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il vaut mieux en ripleurer qu'en pleurire, en fait...
      Merci Mel je suis sûre que tu serais excellent à l'exercice toi aussi.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  15. Z'y f'raient mieusse de débigoiser leurs paloins, au dieu de borioder la ramatole de leur voisin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça c'est bien vrai ! et réciproquement.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Bel exercice.....Sur le fond , on s'en fout un peu qu'il soit peut être homo. Et puis c'est bien la variété sexuelle. Vive les différences !

      Supprimer
    3. Ce qui m'a fait tiquer, c'est le mot "odieux" comme si c'était la pire infamie d'être homo...
      Mais tu as raison, on serait censé s'en moquer complètement. A croire qu'ils attirent l'oeil des journalistes sur leur vie privée pour mieux cacher leurs tripatouillages...mais ça ne marche pas toujours, heureusement.
      Bisous Daniel
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Vu le torchon qui a sorti cette phrase, spécialisé dans le colportage de ragots et faisant des rumeurs son fond de commerce, il n'est pas étonnant que la recherche du titre accrocheur ait primé. Ce qui compte c'est de faire vendre, alors le terme "odieux", tu parles si ça attise la curiosité de leurs lecteurs !

      Supprimer
    5. Eh oui, le fond de commerce de certains torchons sent fortement les égouts...t attise surtout les cerveaux reptiliens des lecteurs... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    6. Il y a en effet des fois où la mécanique des fluides sent l'urine.
      Reste à savoir pourquoi le JDD a sorti cette info en la qualifiant d'odieuse rumeur.
      1° De cette façon on peut sortir n'importe quelle fumisterie sans que la victime puisse déposer plainte.
      2° En toute hypocrisie, le folliculaire se met du côté de la victime qu'il est en train d'assassiner.
      Message induit: n'est-ce pas que c'est dégueulasse de dire ça.
      Message subliminal au public: il n'y a pas de fumée sans feu.
      Message subliminal à Macron: tu as cessé de nous plaire, casse toi pôv con.
      Le tour est joué et Macron n'a plus qu'à se rhabiller.

      Pourquoi le JDD?
      Cet hebdomadaire est la propriété de Lagardère.
      Il y a deux groupes de presse hyper-puissants en France:
      Dassault et Lagardère (tous deux marchands de canons, parce qu'il n'y a pas de hasard pour pouvoir déclencher une guerre...). Tous deux aussi de puissants suppôts des Ripoublicains.
      Alors lorsque Macron s'est mis à chasser sur les terres de l'extrême droite et de la droite extrême, ça a déplu et quoi de mieux que des relents de pédérastie pour faire fuir l'électorat de droite extrême (bourges arriérés, cathos intégristes, gaullistes décadents, etc.)
      Résultat:
      Fillon ralenti sa chute dans les sondages parce que voler le peuple c'est moins grave qu'avoir des moeurs que la morale réprouve...
      Macron décroche pour se trouver de facto dans la situation inverse de Fillon.

      Pourtant ils se partagent à part égale les deux mêmes tares:
      Fillon enc.....brise le fondement des citoyens de France dans l'intérêt de la phynance, en plus, à titre personnel, de les voler.
      Macron a passé l'essentiel de sa carrière chez Rothschield à piller les petits épargnants et certains états fragiles Je ne sais pas si le JDD a raison sur le plan physique, mais pour ce qui est de la moralité...
      Un journal deux ripoux, trois raisons de ne pas voter pour eux...
      Contre l'ex et vil Sinistre
      Baci mia cara

      Supprimer
    7. Voilà un commentaire qui va rejoindre ma collection de tes brillantes analyses...
      C'est imparable, puisque c'est quelque chose que l'on n'entend jamais dans les médias officiels.
      c'est donc que c'est (malheureusement) vrai.
      Il y a des noms qui donnent des boutons et pourtant les gens continuent de voter pour eux;
      Baci caro e grazie
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    8. @ Blutch
      Euh… d'après mes sources il ne s'agit pas du JDD, mais de France Dimanche. Jamais lu, mais vu la couv' en question…

      Ce qui ne change pas grand chose à ta démonstration puisque ce journal appartient aussi au groupe Lagardère :)

      Supprimer
    9. Ah, oui je pense que Blutch rectifiera. Un lapsus bien pardonnable, que je te remercie néanmoins en son nom d'avoir relevé...
      Bises
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    10. Mes actus l'pas.
      Merci Pierre d'avoir relevé la chose.
      Je me suis fait feinter par Gogol. Je lui demande France Petitmanche et il me sort en 2e position le JDD (avec les Ricains, on est toujours Trump-é)
      La démo serait aussi valable si ça avait été un canard de l’avionneur... Mais rendons à Brutus ce qui lui appartient et je ne crains pas d'aller à Lagardère...
      J'ajouterai que l'amant désigné de Lady Macronley n'est pas tiré au hasard, puisqu'il s'agit du patron de ce repaire de cocos qu'est devenu Radio France depuis que Val a été remercié...
      Vigoureux serrage de phalanges e molto baci per Celestina


      Supprimer
    11. Quel panier de crabes, quand même...
      C'en devient comique !
      grazie mille per tutti
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    12. Des crabes non comestibles et pas même recyclables :-(

      Supprimer
    13. Oui, transgéniques, industriels et piqués aux hormones...Dégueus, quoi. ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  16. Bravo, j'ai tout compris, faut croire que l'œil enregistre les modifications.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça me rappelle ce texte que l'on arrive à lire même avec les lettres mélangées...

      si vuos pvueoz lrie ccei, vuos aevz asusi nu dôrle de cvreeau. Puveoz-vuos lrie ceci? Seleuemnt 56 porsnenes sur cnet en snot cpalabes.Je n'en cyoaris pas mes yuex que je sios cabaple de cdrpormendre ce que je liasis. Le povuoir phoémanénl du crveeau huamin. Soeln une rcheerche fiat à l'Unievristé de Cmabridge, il n'y a pas d'iromtpance sur l'odrre dnas luqeel les lerttes snot, la suele cohse imotprante est que la priremère et la derènire letrte du mot siot à la bnone palce. La raoisn est que le ceverau hmauin ne lit pas les mtos par letrte mias ptuôlt cmome un tuot. Étonannt n'est-ce pas? Et moi qui ai tujoours psneé que svaoir élpeer éatit ipomratnt!

      Bisous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. C'est incroyable comme j'ai lu facilement et d'un trait ce commentaire ! Je comprends pourquoi parfois, j'ai tendance à intervertir les lettres dans un même mot sans m'en rendre compte, surtout sur Facebook où j'ai ce penchant à écrire rapido-presto.

      Supprimer
    3. Oui, l'exercice est assez bluffant.
      En revanche, si on change la première et la dernière lettre, cela devient beaucoup plus difficile...

      C'est un peu comme le "leet speak" je ne sais pas si tu connais
      Certaines lettre sont remplacées par des chiffres et pourtant on arrive à lire

      m4m4n v4 c0ur1r d4n5 l4 f0r37 (maman va courir dans la forêt)

      Qu'est-ce qu'on s'amuse, hein !
      Ici tu trouveras un un convertisseur
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Je l'ai essayé ce matin, c'est un peu moins facile avec le remplacement par les chiffres, mais on arrive tout à fait à lire. Merci pour le convertisseur. ^^

      Supprimer
    5. C'est le langage des geek, apparemment...
      pas très élégant, mais amusant !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  17. C'était pas facile comme exercice mais tu y es parfaitement arrivée, de plus tu as su faire monter en nous l'émotion grâce à tes mots.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas si difficile, miss ! je suis sûre que chacun peut y arriver...
      Merci, belle journée
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  18. Un joli feu allumé, qui fait roussir de plaisir, avec les brindilles sèches des mots

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es resté devant ma cheminée impromptue, on dirait, toi...
      Bises souriantes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  19. Le bonjour Dame Céleste. Exercice hyper réussi ! Note d’excellence, il va de soi. Cela me donne envie d’y aller de ma contribution. Je vais donc voir ce que je vais pouvoir ruminer avec cette liste de verbes insolites pour mon billet de demain. La Bise boisée, je m’en retourne faire le bûcheron !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher bûcheron, c'est un plaisir de faire des émules. J'ai hâte de voir ton texte ^^
      belle après-midi !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  20. Excellent, et en plus on comprend tout !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, vois ma réponse à heure-Bleue : c'est une faculté magnifique du cerveau qui est en jeu ici... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  21. Oui on comprend tout, je dois dire que ça monte la barre de notre QI assez haut! Et en plus... on râle avec toi :) Je suis également scandalantée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi ça m'a sacrément chipougnée !
      mais pas plus que les graviotages politiques du sieur en question, qui a complètement perdu la caribière pour obtenir des voix...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  22. Bravo Célestine pour tes mots bien placés et merci pour ton texte :-)
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien, chère Denise, le plaisir était là.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  23. Emmanuel homosexuel... c'est absolument incroyable je ne parviens pas à m'émouvoir.

    Bleck

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout pareil, ils peuvent bien se faire tous fourbigner par qui ils veulent, ce n'est pas notre problème. :-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  24. Je répons à côté de la plaque mais je suis toute émue de découvrir une illustration de Sarah Kay ! Elles ont bercé toute mon enfance .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je collectionnais les figurines elles doivent être quelque part dans une boîte au fond d'un placard...
      Je comprends ton émotion ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  25. C'est trop drôle ! j'ai adoré.
    Et bravo à Emma qui a inventé les verbes.
    Bises
    Angela

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il y a toujours de bonnes idées d'écriture sur la blogosphère.
      Rien ne t'empêche d'essayer si tu veux, Angèle! ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  26. Depuis que j'ai redécouvert ton blog, j'y passe de longs moments à remonter le temps, à vernifler ce que tu scrafouilles et je dois avouer que je couroule de plaisir. Je trouve de tout chez toi : des mots, des idées, de la couleur... des petits moments de bonheur.
    Ton écrit du jour m'a plu mais il y a bien longtemps que je n'avais pas pratiqué ce type d'exercice dont je raffolais au temps de ma jeunesse, au lycée (on n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans). Je me souviens avoir scrafouillé des heures durant à huspender, écriper, vichtailler et cagnasser tout ce (et ceux) qui m'horripilaient.
    Je ne sais pas si tu as été sensible à toutes ces "novlangues" , celles d'Harry Potter, du Seigneur des Anneaux, d'Avatar ou de DjarJar Bing dans Star Wars (j'ai cru qu'il parlait créole de La Réunion au début) moi j'ai été interloquée quand j'ai entendu la première fois le "nadsat" d'Orange Mécanique. Bon, je m'éloigne mais c'est tout moi ça, je t'assure que "I'm not petting the old moloko with synthemesc" (je ne bois pas de lait additionné de drogue). Karacho, amie ?
    Je crois que je commence à être fatiguée et que je ferai bien d'aller me coucher.
    Je te souhaite une bonne fin de semaine.
    Merci pour tes commentaires et pour tes articles.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Karacho à cent pour cent, françoise !
      Chouette déclinaison de la consigne, qui aurait plu à l'instigatrice du jeu...
      C'est vrai,on n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans, je dois avoir encore un peu dix-sept ans...
      Les novlangues sont intéressantes quand elles enrichissent une fiction.
      En revanche, dans l'éducation nationale, ça fait des décennies que le "pedagol" m'insupporte. ;-)

      Belle journée à toi chère amie
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  27. Jolie performance, que j'éclapote sans retenue !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime quand tu éclapotes, ça m'espinguise !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  28. ..Admirative Célestine ! d'accord avec toi..... à 100 % ..
    Bonne fin d'après-midi.
    Bisou.
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'après-midi fut belle, globalement...
      Belle soirée à toi Den
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  29. Je suis bien d'accord avec toi, Célestine. J'ai eu la même pensée même si je ne l'ai pas exprimée aussi bien que toi. Où est le mâle dans cette histoire? (oui, bof, c'est déjà fait, je sais...).
    A part ça "tout smouales étaient les borogoves", n'est-ce pas?
    Bon week-end et bises,
    Mo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'as appris quelque chose, Mo.
      Je ne connaissais pas ce roman de science fiction.
      le titre en est très drôle !
      Bon dimanche ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Ses doigts groudits par le froid (trop tard pour hurlir maintenant, il aurait fallu loloyer à temps au lieu de vichtailler caviar et foie gras bercits au bon air aquitain, mais tout de même crascatués puis écripés par une Maïté cagnasseuse),entre deux verniflages, enchifrené qu'il était maintenant, il scrafoullait une commande sur le net.
      Courouler avec la meuf qui l'attendait sous la couette? Il devait hurspender l'instant. Violoner, toujours violoner, il allait finir par flagir...
      Il continuait cependant à scrafougner sur le clavier, éperluant les différents modèles, pirpurant l'erreur.
      Il me faut ce médicament pour m'éviter de trochoir.
      Pourvu que ma commande puisse sisselir...

      Voilà, voilà, ma petite Celle,un truc vite fait, car je rentre du jardin et je vais en boire un.
      J'ai gagné?

      Supprimer
    3. Excellentissime mon petit Bof !
      Mais dis moi, tu n'es pas sponsorisé par une marque de pilules bleues, au moins ?
      Tu as gagné ma reconnaissance éternelle ♥︎
      Je m'en vais targigner sous ma couette, tiens !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Merci pour la reconnaissance éternelle, mais ni fleurs ni couronnes. Juste un kirounnet comme celui que m'a très gentiment offert ton voisin Gégé la dernière fois que je passais dans le quartier et que t'étais pas là...

      Supprimer
    5. Ah mince, mon Bof, tu aurais dû m'envoyer un pigeon voyageur...
      je me serais arrangée pour être là...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.