mardi 14 février 2017

Essaimer, est-ce aimer ?



Jeanne Chéral pour sourire...


Essaimer des vers  inédits dans le cours des pâles rivières
Et dans l'or bleu des ciels d'avril
Voler au printemps sa lisière
Et aux fleurs semées leur parfum 

Est-ce aimer que de boire encore
dans les calices du matin
Essaimer gouttes de rosée 
Le doux espoir d'un chant nouveau
Le nectar sucré de la joie qui coule aux veines sans effort

Est-ce aimer que sentir son corps
Brûler de vive jeunesse
Quand les étoiles l'or le métal
Saignent leur lave au creux des mains

Essaimer  bien sûr c'est aimer 
C'est aimer même le mot rêve
Le rouge qu'il  met au front 
Le goût de ses mots sur nos lèvres 
Et l'avenir qui s'écartèle pour laisser passer comme une ombre

Le train de nos secrets désirs



¸¸.•*¨*• ☆

101 commentaires:

  1. Les deux versants d'une histoire d'amour ! A que j'aime cette Jeanne là !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une chanteuse adorable, je l'aime beaucoup.
      Et ses textes sont souvent excellents ce qui ne gâte rien.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Bien sûr, tout le temps ! C'est une bonne maladie, ça, le meilleur des anti-oxydants...Ça m'a pris vers l'âge de treize ans je me souviens il s'appelait Bernard et il était délégué de classe...et ça ne m'a plus lâchée, avec des moments de rémission et de grosses crises genre palu ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. La vie c'est mieux quand on est amoureux...

      Supprimer
    3. Surtout quand on est afoureuse molle ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Une contrepèterie bien trouvée et pas molle!^^

      Supprimer
    5. Afoureux mou pour les garçons... hihi!

      Supprimer
  3. C'est chouette, Jeanne Cherhal, hein ?
    (j'ai un enregistrement sur le vif par un vrai preneur de son, super bien, un truc d'une qualité audio et artistique qu'on n'entendra jamais sur un CD.
    Na !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors ça c'est petit de nous narguer avec ton super enregistrement de folie...
      Je parie que tu ne peux même pas le partager virtuellement, en plus. Egoïste, va ! ;-) ;-) ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. Page parfaite, superbe poésie, humour de l'excellente Jeanne Cherhal.
    Merci Célestine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime le cocktail humour et poésie !
      Belle journée, chère eMmA
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. Aimer à perdre la raison.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aragon, sublime poète...
      Allez, tu es la deuxième après la Baladine à proposer un titre de chanson d'amour !
      Alors s'il y a des amateurs n'hésitez pas, les autres.
      Un petit chabada improvisé comme en faisait mon amie Jeanne (de Laval) ça ne se refuse pas ^^
      Personnellement J'ai du mal à choisir ... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. Enthousiasme d'un Valentin picard qui préfère avoir à faire à l'essaim (celestinien, je me pique de le préciser) plutôt qu'à l'odieux. Bises et merci pour ma part de gâteau (de gâteau aux amantes, autre précision). Bises et ATTB Angel Baby.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ? un gâteau aux amantes, une nouvelle version du parfum de Süsskind ? Nan j'rigole ...
      paraît que la Saint Valentin est aussi la fête de l'amitié. Alors bonne fête cher fatal Picard ^^
      Kisses
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. En tout cas essaimer plutôt que SMS. Na!(signé d'un older now). Kisses from ici. ATTB.

      Supprimer
    3. Hé hé ! tu fais bien de me prévenir, j'allais t'envoyer un texto...ou tard.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. Un hymne à la vie...
    Dans ce sac là, on peut y mettre un peu de tout comme l'amour, la haine, la joie, la tristesse... selon chacun.
    Essaimer c'est vivre.

    (Je n'aime pas du tout la vidéo, relativement ennuyant et surfait...)
    Une ombre passe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah te revoilà dématérialisé à nouveau ...
      ce que j'aime avec toi, c'est qu'on ne s'ennuie jamais, c'est comme une série. Tu en es à quelle saison, là ? ;-)
      En tous cas, tu as vu, tu avais une place dans mon poème, même si c'était vraiment involontaire et pas du tout prémédité...
      Quant à la chanson, je la trouve drôle et finement observée, moi.
      Bisous célestes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. Petrus14/2/17

    Chère Céleste pour nos bonheurs essaimée,


    Toi qui sèmes en nos coeurs un vent de liberté
    Toi qui désires avant tout semer la paix à satiété
    Tu nous parles aujourd'hui déjà du printemps
    De fleurs semées presqu'à contretemps

    Pour susciter en nous un désir de renouveau
    Pour entonner avec nous un chant nouveau
    Laissons nos corps saluer le soleil
    Et accepter le plaisir d'un nouveau réveil

    Bises fleuries et valentines

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le premier vers, parfait alexandrin, est magnifique, et tellement un poème à lui seul...
      Merci Petrus.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  9. Petrus14/2/17

    Du plus loin, que me revienne, l'ombre de mes amours
    anciennes
    Du plus loin, du premier rendez-vous
    Du temps des premières peines, lors, j'avais quinze ans, à peine
    Cœur tout blanc, et griffes aux genoux
    Que ce furent, j'étais précoce, de tendres amours de gosse
    Ou les morsures d'un amour fou
    Du plus loin qu'il m'en souvienne, si depuis, j'ai dit "je
    t'aime"
    Ma plus belle histoire d'amour, c'est vous.
    C'est vrai, je ne fus pas sage et j'ai tourné bien des
    pages
    Sans les lire, blanches, et puis rien dessus
    C'est vrai, je ne fus pas sage et mes guerriers de passage
    A peine vus, déjà disparus
    Mais а travers leur visage, c'était déjà votre image
    C'était vous déjà et le cœur nu
    Je refaisais mes bagages, et poursuivais mon mirage
    Ma plus belle histoire d'amour, c'est vous.
    Sur la longue route, qui menait vers vous
    Sur la longue route, j'allais le cœur fou
    Le vent de décembre, me gelait au cou
    Qu'importait décembre, si c'était pour vous.
    Elle fut longue la route, mais je l'ai faite, la route
    Celle-lа, qui menait jusqu'à vous
    Et je ne suis pas parjure, si ce soir, je vous jure
    Que, pour vous, je l'eus faite а genoux
    Il en eut fallu bien d'autres, que quelques mauvais
    Apôtres
    Que l'hiver ou la neige а mon cou
    Pour que je perde patience et j'ai calmé ma violence
    Ma plus belle histoire d'amour, c'est vous.
    Les temps d'hiver et d'automne, de nuit, de jour, et
    personne
    Vous n étiez jamais au rendez-vous
    Et de vous, perdant courage, soudain, me prenait la rage
    Mon Dieu, que j'avais besoin de vous
    Que le Diable vous emporte, d'autres m'ont ouvert leur porte
    Heureuse, je m'en allais loin de vous
    Oui, je vous fus infidèle, mais vous revenais quand même
    Ma plus belle histoire d'amour, c'est vous.
    J'ai pleuré mes larmes, mais qu'il me fut doux
    Oh, qu'il me fut doux, ce premier sourire de vous
    Et pour une larme qui venait de vous
    J'ai pleuré d'amour, vous souvenez-vous?
    Ce fut, un soir, en septembre, vous étiez venus m'attendre
    Ici même , vous en souvenez-vous?
    A vous regarder sourire, а vous aimer, sans rien dire
    C'est lа que j'ai compris, tout а coup
    J'avais fini mon voyage, et j'ai posé mes bagages
    Vous étiez venus au rendez-vous
    Qu'importe ce qu'on peut en dire, je tenais а vous le dire
    Ce soir je vous remercie de vous
    Qu'importe ce qu'on peut en dire, je suis venue pour vous
    dire
    Ma plus belle histoire d'amour, c'est vous.

    Barbara

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle chanson en effet, Petrus.
      Qu'elle a écrite pour son public, mais que chacun peut prendre à son compte comme une déclaration...
      Belle journée, Bisous
      ¸¸.•*¨*• ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  10. j'aime bien ta crise de palu....sourires

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hi hi ! c'est tellement ça, en plus...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  11. Essaimer la vie, d’amour, de tendresse, de bouquets de muguets, d’étoiles vertigineuses et généreuses. Tu sais le faire, Céleste, avec tes ailerons baignés de nectar de jouvence pour l’amour éternel. Tes pas de danse, sont toujours accompagnés de lumière diffuse qui te préserve des glissades subites des âmes indélicates et te donnent cette aisance dans le mouvement qui nous ravit et nous fait entrevoir la beauté de l’amour et l’espérance en la vie. Mille bises étoilées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'essaime à tous vents, la vie est une fleur fanée de pissentlit, une boule légère et diaphane de sensations et de sentiments, d'émotions et de frissons
      Je souffle mes petites graines à ailettes pour qu'elles aillent se poser sur les coeurs sans savoir quel sera leur voyage...
      Bisous éparpillés et parsemés d'étincelles
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  12. Angela14/2/17

    Ma chanson d'amour préférée, c'est Mistral Gagnant
    Ah...m'asseoir sur un banc, cinq minutes avec toi...Parfois les cinq minutes se prolongent... :)
    L'amour est comme un CDD renouvelable (ou pas) , trop de gens l'oublient.
    Bises
    Angela

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Joli choix Angela
      Renaud du temps de sa splendeur...
      A mon sens peu importe la longueur, ce qui compte c'est la sincérité, et l'intensité...
      Il y a des histoires d'amour qui durent l'espace d'une rose et pourtant on ne les oublie jamais...
      ¸¸.•*¨*• ☆


      Supprimer
    2. Quant on aime c'est pour toute la vie
      Cette vie qui dure l'espace d'un cri
      D'une permanente ou d'un blue jeans
      Et pour le reste on imagine...

      Aimer c'est éternel, puisque c'est intemporel...

      Cadeau de Saint-Valentin:
      https://www.youtube.com/watch?v=Htr4PpNkhhw

      Supprimer
    3. Ooops :-)

      Leo Ferré, Henri Tachan...pffiou...séquence émotion.
      Mon cadeau à moi.
      Kiss
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Joli choix, douce Amie :-)
      Si Andiamo clique aussi, je suis certain qu'il appréciera ;-)
      Molto baci per te

      Supprimer
    5. Je n'en doute pas^^
      Baci e tvb caro mio
      bella notte
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  13. Et semer dans le gras sillon Afin de récolter quoi ?
    Et s'aimer ? Comme ça dans le joli sillon, y semer sa plus belle graine, celle qui fera l'enfant vigoureux, l'enfant valeureux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah j'aime ton âme de gai laboureur...
      Je ne peux m'empêcher de repenser à cette chanson ... hihi !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  14. Le bonjour Dame Céleste. Très drôle, la chanson. Connaissais pas la dame qui chante. Et très beau texte en dessous ! Ben, pour accompagner ce tout, j'ai ceci :

    Aussi belles que toi


    Jusqu'au bout du monde
    J'irai, j'irai
    Au bout du monde j'irai
    Voir, voir, voir…
    Si les étoiles sont
    Aussi belles que toi
    Si le réveil du matin
    A dans les yeux
    Les éclats du soir

    N'importe où
    N'importe quand
    Quand le temps voudra
    Quand le ciel dira
    J'irai dans tes pas
    Je te dirai le soir venu
    Ça va, ça vient
    Nul ne peut
    Désunir le destin

    La vie a des accords
    Le rêve aussi
    Comme toujours, comme toujours
    Le ciel danse
    Quand la tête balance
    Quand la tête danse
    Comme une bulle d'eau
    A l'ouest de ta peau

    A l'angle de tes sons
    Je te dirai, je te dirai
    Des mots cryptés
    Que le soleil avisé
    Viendra soulager
    Viendra parfumer
    N'importe où
    N'importe quand

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel splendide poème !
      je ne sais que dire ...je suis si sensible à la musique des mots, et ceux-là sont tellement beaux.
      Je pense que tu as beaucoup de talent.
      Merci du fond du coeur.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Ben, moi non plus, je ne sais que dire, oui, merci !

      Supprimer
    3. Mince alors, c'est bête ça...
      Bon allez, on arrête de se dire qu'on ne sait pas que dire !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  15. Merci pour cette chanson que je fais mienne :-)
    Belle et amoureuse journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue qu'elle est assez...oecuménique cette chanson qui réunit plus qu'elle ne divise...
      Attends, un rapide coup d'oeil sur mon totem...non, tu n'es jamais venue...
      Bienvenue alors Marité !
      Et au plaisir de te revoir
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  16. Lorenzaccio14/2/17

    Le texte de la chanson est amusant, mais il est loin d'égaler votre texte à vous, qui est de toute beauté.
    Quelle magicienne des mots êtes-vous donc, pour les faire toujours sonner si juste ?
    ~L~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et vous, vous êtes un flatteur, Lorenzaccio.
      Un incorrigible flatteur. Mais vous le faites avec tant d'élégance... Alors merci pour vos compliments.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  17. Essaimer des mots d'amour, d'amitié et d'espoir à travers les pages de nos blogs. Tu sais si bien le faire dame Célestine alors j'espère de tout coeur qu'il y aura toujours beaucoup d'amour dans ta vie, d'étoiles filantes, de soleil généreux, de douces gouttes de pluie. Je suis très heureuse d'avoir fait ta connaissance. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère dame de l'Est, cette phase dont nous parlions la dernière fois est toujours là.
      Nous sommes en phase sur le pouvoir des mots.
      Bien à toi, chère Dédé
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  18. Essaimer, c'est aimer bien sûr, et envoyer tout plein de graines d'amour aux gens que l'on aime, et aux autres aussi, pour leur adoucir le coeur. :-)
    Quant à la chanson de Jeanne Chéral, je la connaissais, et je la réécoute avec plaisir.
    Belle fin de journée, la belle. Gros bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même si c'est plus difficile de les envoyer aux gens que l'on n'aime pas...oui, essayer d'essaimer...
      Bisous Françoise. ♥︎
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  19. Essaimer nous distiller des mots, des mots d’amour, des pensées de tous les jours, des faits, des gestes, tant de choses compliquées de la vie que passionnément pour nous tu démêles , ce dont on ne se lasse jamais . Ne serait-ce pas de l’amour ?
    et comme Jeanne Cherhal je rajoute
    On adore absolument, on adule entièrement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci Jak, très émouvant ton commentaire.
      Tu es une vrai fan, j'adore, absolument !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  20. J'aime ce genre de titre ! Bel article, merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Gilles.
      C'est gentil d'être passé ^^
      J'ai vu que tu aimais Jeanne Chéral, toi aussi.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  21. Oui essaimer tous les jours de l'année c'est aimer, lancer au vent de beaux sentiments que les oiseaux et les oiselles choisissent d'attraper ou pas.
    Trouver de nouvelles et belles manières de le lire et c'est ce que tu as fait aujourd'hui, Celestine.
    Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce que j'essaie de faire tous les jours de l'année, oui, chaque fois que j'écris.
      Lancer des mots dans le vent, comme des graines.
      Bises cher Patrick
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  22. xoulec14/2/17

    Très beau poème...essaimer c'est aimer.Tu me scotch...L'amour,c'est un peu adhésif,non?
    Jeanne Cheral,c'est assez vrai!


    Il y a des ombres dans "je t'aime"

    Pas que de l'amour, pas que ça

    Des traces de temps qui traînent

    Y'a du contrat dans ces mots-là

    Tu dis "l'amour a son langage"

    Et moi "les mots ne servent à rien"

    S'il te faut des phrases en otage

    Comme un sceau sur un parchemin

    Alors sache que je

    Sache-le

    Sache que je

    Il y a mourir dans "je t'aime"

    Il y a "je ne vois plus que toi"

    Mourir au monde, à ses poèmes

    Ne plus lire que ses rimes à soi

    Un malhonnête stratagème

    Ces trois mots-là n'affirment pas

    Il y a une question dans "je t'aime"

    Qui demande "et m'aimes-tu, toi ? "

    Alors sache que je

    Sache-le

    Sache que je

    JJG.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà pourquoi, sans doute, les gens hésitent-ils tellement à dire ces trois petits mots...Une peur, sûrement, de perdre leur chère liberté...
      L'amour est-il adhésif ? Pas forcément...mais cela demande sans doute une force d'âme, un respect immense...une intelligence pour ne pas faire d'un sentiment une cage...

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. xoulec14/2/17

      Je ne crois pas que ce soit la peur de perdre sa"liberté",mais ces trois petit mots là sont "lourds" de sens et d'implication,et ne doivent pas être employé à la "légère". Il arrive que l'on croit que ces mots là vont "tout résoudre",et qu'en fait ils compliquent tout,et il arrive aussi que l'on croit que ces mots là compliquent tout,et qu'en fait,ils arrangent pas mal de choses!
      c'est selon que l'on voit le verre à moitié vide ou plein!
      trois petits mots comme trois petites notes de musique...
      https://www.youtube.com/watch?v=Tl4eqO5TT58

      Supprimer
    3. Je crois que cela dépend de beaucoup de facteurs en effet...
      La chanson de Montand, j'ai du mal à l'écouter depuis l'Eté Meurtrier, le film des années 80 avec Adjani.
      Un film qui m'a profondément marquée et choquée ^^
      Mais tu ne pouvais pas le savoir...

      Supprimer
    4. Ce ne sont pas ces trois petits mots qui sont difficile à dire (ou à entendre) c'est ce que "l'autre" en fait, un hymne à la Vie... ou un titre de propriété.
      Ti voglio bene Carrissima

      Supprimer
    5. Certes, je connais un certain dialogue du Sage et du Fou écrit par un ami à moi, qui disait des choses si belles dans ce sens... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    6. xoulec15/2/17

      Mince! Je suis impardonnable,j'aurai dû m'en douter...Je te pris de m'excuser.
      Très juste,ce que tu dis dans la première réponse sur l'amour adhésif.

      Supprimer
    7. Je t'en prie, cher Xoulec, tu ne pouvais pas savoir...
      Dis donc tu viens tôt ce soir ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    8. xoulec15/2/17

      Je fais le tour des blogs chaque soir,et je termine toujours par le tien(le meilleur pour la fin). Mais ce soir,c'est l'exception qui confirme la règle...Comme on dit à l'école!
      Je ne saurai pas dire ,mais quelque chose m'a "turlupiné" toute la journée dans mon commentaire d'hier!Ceci explique cela.

      Supprimer
    9. Ah je suis bien désolée que tu aies été turlupiné à cause de moi...
      Tout est bien qui finit bien alors...et merci pour "le meilleur pour la fin " ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    10. xoulec15/2/17

      oups! Je te priE de m'excuser

      Supprimer
    11. J'avais même pas vu...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  23. Je ne suis pas sensible à cette chanson. Tout est là, rien à deviner, rien à interpréter, pas moyen de rêver autour. C'est plein d'humour, certes, mais je ne suis pas sensible à sa voix non plus et je me contenterais de lire ses textes.
    Je préfère tes mots à toi, c'est plus mystérieux, et plus joli...
    Ma chanson préférée, je ne la comprends même pas, et c'est sans doute pour ça que je l'aime tant, je ne peux pas m'en lasser. Ici j'ai été lasse au bout d'une minute. Désolée... :)
    Une chanson d'amour pour ce soir ?

    J'hésite entre Orly et Au pays de ton corps.
    Mélange étonnant sans doute.
    De toute façon ma préférée c'est "Il n'y a pas d'amour heureux".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La chanson de Jeanne Cheral n'est sans doute pas écrite pour faire rêver, mais pour faire sourire. C'est une petite chanson rigolote sans prétention...
      Sans doute est-ce ce décalage qui t'a gênée entre ce ton goguenard et celui beaucoup plus grave de mon texte.
      Mais ne sois pas désolée, tu sais, je ne suis pas mariée avec Jeanne... ;-)
      Orly, Au pays de ton corps...je ne sais pas choisir. Bouleversant.
      ¸¸.•*¨*• ☆:

      Supprimer
  24. Répondu trop vite : En fait ce sera "Ouverture" d'Etienne Daho.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fabuleuse chanson. J'étais fixée sur la musique, je n'avais jamais prêté attention aux paroles.
      Merci. ♥︎

      Supprimer
  25. "Essaimer bien sûr c'est aimer
    C'est aimer même le mot rève
    Le rouge qui met le front
    Le goût de ses mots sur nos lèvres
    Et l'avenir qui s'écartèle pour laisser passer comme une ombre"...

    Merci Célestine pour tes mots et ceux chantés par Jeanne Chéral.

    Douce journée à toi.
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Douce journée, belle amie.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  26. Merci pour la découverte de cette artiste que je ne connaissais pas!
    La vie sans amour est comme fade comme la nourriture sans sel ni aromates...
    bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle fait partie de la « nouvelle chanson française » comme Camille, Emily Loizeau, Clarika, la Grande Sophie et tant d'autres demoiselles pleines de talent.
      Prends la peine de découvrir son univers, que j'aime beaucoup personnellement. Tu y trouveras quelques perles.
      Bisous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  27. Pour répondre à ta question : oui, pou sûr, aimer, c'est essaimer. Aimer, c’est aimer la vie. Savoir aimer, c’est savoir aimer la vie. Dans ce domaine, on fait tous nos classes et nos gammes. A cette école qu’on n’a jamais terminée, certains sont plus ou moins avancés. Ton beau poème dit ta dextérité. Tu es vraiment douée !
    Merci pour JC. Je ne connaissais pas cette chanson, petit tableau tendre, vrai, charmant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton enthousiasme est celui que je retrouve dans tes billets, Dad.
      Et pour ce qui est de l'écriture, tu te défends bien, je trouve ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  28. Bricabrac15/2/17

    Intéressé, émerveillé, amoureux d'une poignée de mots

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis heureuse que tu aies fait la « traversée » jusque là. ;-)
      Bienvenue sur mon totem , Bricabrac.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  29. Un bel ode à l'amour ! Essaime des petites graines d'amour pou que ça pousse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tes conseils de jardinier de l'existence sont très précieux, Daniel !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  30. Une très jolie chanson et tes mots qui coulent comme du miel... que demander de plus ? Rien. Merci Célestine pour ce doux moment.
    Bisous ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moment partagé, Denise. Qui me permet d'oublier un peu mes tracas quotidiens... ;-)
      Passe une belle journée.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  31. Et l'avenir qui s'écartèle pour laisser passer comme une ombre
    Quel est ce Romeo qui ne se permet qu'une introduction en filigrane dans ce beau poème ?
    Allons allons ! Un peu de vigueur, mon brave !

    Je ris, je n'aurais pas dû écrire si fort ce que je pensais...aussi fort ! :D Et je ris encore ! Quelle bête je fais !
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beaucoup de Roméos passent comme une ombre, hélas, et les fêtes commerciales oublient bien souvent les drames humains qui se cachent derrière le clinquant et le soyeux de la fête.
      C'est la dichotomie de nos sociétés consuméristes...
      Mais tu m'as fait beaucoup rire, cela dit, Mariejo. Je voulais juste avoir une pensée émue pour tous ceux qui ne sont pas, ces soirs-là, dans le modèle sociétal imposé... ;-)
      Bisous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  32. Toi aussi, tu te mets à la poésie ??
    Joli jeu de mots...l'amour toujours ??
    Bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me mets à la poésie ? t'es sérieux ?
      Lol ! Ça fait juste quelques décennies...depuis mes quinze ans...
      Bisous Mind
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  33. Très chouette chanson, très beau poème.

    C'est dommage - mais je ne puis m'en empêcher ! - que le dernier vers me fasse penser à cette chanson d'amour immensément nanarde, "Le train fatal" de Bérard et que forcément, j'en colle ici quelques paroles avec un lien.

    Roule, Roule, train du désir
    Dans la plaine jolie
    Vers un bel avenir
    D'amour et de folie.
    L'homme rude et noir qui conduit
    Cette joyeuse foule
    Sent de ses yeux rougis
    Une larme qui coule.
    Des heureux voyageurs, on entend les refrains.
    Suivant les rails et son destin
    C'est le train du plaisir qui roule.

    https://youtu.be/b0thZCbujvE

    Sans compter que le lien entre Jeanne Cherhal, Bérard et Michel Onfray, c'est quand même Emile Zola avec sa "Bête humaine" !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, si tu vas nous dégoter des trucs des années vingt...pour être nanard c'est nanard !
      Comme je suis notoirement inculte, ça manquait gravement à ma culture...
      Heureusement tu es là, mon oncle.
      Pour le lien entre les trois précités et Zola, je cherche encore.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  34. Je ne déraillais pas en songeant à Georgius au moment de publier ce comm' : il a commis une parodie "comme je les aime" de la chanson précitée :

    C'est ici : http://www.dutempsdescerisesauxfeuillesmortes.net/paroles/roule_roule.htm

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore les parodies. Et celle-là est bien faite et ne sombre pas dans la vulgarité, ce qui est hélas le cas de beaucoup de parodies actuelles...^^

      Supprimer
  35. Oh! qu'elle est sympa cette chanson ! Je ne la connaissais pas mais j'aime beaucoup!
    Et bravo pour ton poème, superbe comme d'hab :)
    Pour moi une belle chanson d'amour : "Je t'aime tu vois" de Daniel Guichard !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci mammilou !
      Oui cette chanson est amusante et légère...
      Celle de Daniel Guichard, je ne l'avais plus entendue depuis...pffiouu !
      Elle m'a rappelé mon adolescence...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  36. Kangourou Agile16/2/17

    Chouette chanson, miss !
    Et doux poème, l'amour est une chouette maladie
    hugh !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chouette commentaire, kangourou ...hou...hou....hou....
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  37. J'aime beaucoup Jeanne Cerhal mais je préfère mille fois ta prose et surtout quand elle est si belle ! Trois jours que je lis et relis ce poème, qu'il essaime doucement, qu'il libère ses petites gouttes de rosée fraîche et bienfaisante. Il a la tendresse des pluies d'été après une journée caniculaire, il parle si bien d'amour et de désir...sans mélanger les deux ! Je t'embrasse ma céleste amie et je viens de lire que tu avais un coup de blues, alors je t'embrasse doublement en essayant de chasser ces ombres qui nous cachent le joli bleu de tes yeux♥ Bisous♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh comme c'est gentil, Miss. Je suis émue et je ne sais que dire.
      Bisous très doux
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Alors chuuut, ne dis rien, détends-toi et accepte ma main sur ton front trop chaud et mes mots de consolation en me pardonnant s'ils sont maladroits ! ;) ♥

      Supprimer
  38. Là, je fonds... c'est beau!
    Bises.

    RépondreSupprimer
  39. J'espère que tu n'as pas fondu complètement...et que tu vas revenir rapidement. ;-)
    Bises poète
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.