vendredi 14 juillet 2017

Têtue


Sous titre: regardage de nombril numéro 212


Je suis têtue. On me le disait et répétait déjà quand j'étais haute comme trois cerises. Ça n'avait pas l'air d'être un point positif, dans mon enfance. « Tête de mule, obstinée, celle-là, quand elle a quelque chose dans les cornes, une vraie bourrique ! » En gros, c'était un vilain péché, assimilable à de l'insoumission, voire de l'orgueil. Bigre ! Péché capital...J'ai toujours préféré les péchés capiteux, quant à moi.
Et puis ça s'est transformé en « celle-ci, elle sait ce qu'elle veut, elle a du caractère, elle ne se laisse pas mener comme cela par le bout du nez » 
... c'était déjà mieux.
Maintenant que j'ai l'âge de me servir moi-même, avec assez de verve, toutes ces folles plaisanteries, je dirais que je suis persévérante, que j'ai de la suite dans les idées, que je ne renonce pas facilement. Et surtout que j'aime bien me lancer des défis, et parvenir à les relever. Repousser mes limites. Grimper sur les rochers escarpés de tous les possibles...En fait je suis une vraie chèvre. Et pour moi, ce n'est pas péjoratif, parce que j'adore ces petites bêtes à cornes. 
Positivement.

¸¸.•*¨*•


PS. A ce propos, vous le savez, je me suis fixé comme objectif de publier un billet par jour tout le mois de juillet, et je tiendrai bon contre vents et marées. Ce week-end, je serai peut-être éloignée du blog. Mais je laisse les clés aux barbus de service qui sauront garder la maison en mon absence. Soyez sages, et ne mettez pas le feu aux allumettes.

64 commentaires:

  1. T'en a des bonnes toi alors.....
    Et tu ne demandes même pas si on est disponible!
    Cette fin de semaine, je dois creuser un trou pour enterrer des cuves d'épuration et faire bosser mes deux beaux-fils,alors chèvrefait ce que je pourrai...
    Aujourd'hui plus encore qu'hier, Macron Trump son monde. Une raison de plus pour déconsidérer le 14 juillet, donc je bosserai.
    Heu.... Tu nous diras lorsque tu auras un peu de temps pour entretenir les commentaires....
    Ti bacio Cara a buona fiesta

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Blutch : Benvoilà mon Blutch, vois-tu comme elles se prennent facilement les habitudes ? Sous prétexte qu'elle aime l'opportunité et le ton badin de nos commentaires, la taulière nous condamne à la pénombre du bureau, sans aucune concertation préalable, notamment en ce qui concerne les termes du CDD, pendant qu'elle-même s'en va batifoler en famille et à la campagne ? Vois-tu comme elle apprend vite et devance même les souhaits de notre président: "Bosse et tais-toi !". Dans d'autres circonstances je me serais rebiffé, mais j'avoue sans honte que la confiance qu'elle nous accorde me remplit d'aise.
      Bon de mon côté je participe à un déménagement, prépare un futur vikind/virée à la mer et une semaine de baby-sitting, ce qui n'est pas la moindre des choses parce que ça fait quand même quelques dizaines d'années que je ne me suis pas occupé d'un p'tit bout de vingt mois à temps complet, et je vais avoir besoin de dégrippant pour dérouiller certains souvenirs !
      Mais je ferai face et tiendrai stoïquement le rôle qui m'est dévolu.
      On rediscutera les termes du contrat après !...

      Tu peux partir tranquille frangine/maman, avec le Blutch on assure !

      Bizzàtous !

      Supprimer
    2. Oui, je vois que tu as « assuré grave » et je t'en remercie.
      Beau programme que de celui de faire le grand père. Un art que Victor Hugo porta au pinacle...
      Je te souhaite beaucoup de bonheur (et d'énergie) pour t'acquitter de cette tâche. Si tu fais ça aussi bien que ton rôle d'intérimaire, cela sera parfait.
      bisous reconnaissants
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. Et voilà, tu avoues laisser la clef de ton "open bar" à un inconnu du grand public pendant que tu vas aller t'abreuver ailleurs. Après avoir dit "fontaine je ne boirai pas de ton eau" voilà que tu vas chercher pitance dans le pré du voisin. Fais attention ma chère,
    la mangeoire d'à côté ne contient pas que des nourritures célestes. Bon, moi, en attendant, je bois du petit lait car je sais que cette escapade va être un pur bonheur pour toi mais ne traîne pas trop. Bêêêêêêê

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Candide, intérimairevendredi, 14 juillet, 2017

      Holà Chinou, "...inconnu du grand public...", serait-ce de Blutch ou de moi que tu parlerais en ces termes ? Sache que notre hélvète ami est célèbre dans son village et que pour ma part, toute la population des Kerguelen me connaît, tsss !
      Ma question est donc : être connu du grand public est-il un gage de compétence en matière de gardage de bar ?
      Bon, Chinou, j'te chine pas plus longtemps pasque je sais que notre amie revient toujours de chez toi avec des étoiles dans les yeux, mais quand même (et d'ailleurs, que peux-tu donc lui faire pour ça, on peut savoir ? Expérimenter ?... Entre nous, je crois savoir qu'il n'y aura pas que des nourritures céleste au menu de son escapade, elle nous racontera ça à son retour...
      Bonne soirée !

      Supprimer
    2. Un juste équilibre entre nourritures terrestres z'et célestes.
      tout ce qu'on aime, en somme, Chinou et moi...

      Supprimer
  3. je reconnais beaucoup de choses dans ce billet, "tête de mule", entêtement voisin du péché d’orgueil, tout ça tout ça que de fois ma mère me l'a reproché! aujourd'hui j'essaie d'en voir le côté positif, je ne suis pas une girouette, vive les bêtes à cornes (parce que j'en porte aussi, mais pas chèvre, plutôt genre marquis de Montespan ;-))

    RépondreSupprimer
  4. Je suis capricorne et je ne renonce pas facilement. Persévérance fait partie du vocabulaire de ma vie. Il faut quand même faire attention que cela ne tourne pas à l'obstination. Il est arrivé que je sois un peu aveuglée par la lumière au point de refuser de voir la clarté d'une situation... têtuterie de petite fille !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Candide, intérimairevendredi, 14 juillet, 2017

      @ Adrienne et S uzame : si je comprends bien, il y a dans l'entourage de notre hôtesses, des personnes de fort caractère ?
      Qui a dit "Qui se ressemble s'assemble" ?
      ;o))

      Supprimer
    2. Forts caractères, oui. Je me sens moins seule !

      Supprimer
  5. "le feu aux allumettes", mais tu n'y penses pas Célestine, avec le mistral qui souffle ici.... !! quoi qu'il en soit, vaut mieux avoir du caractère, que pas du tout... bonne balade petite poussière d'étoile qui sait ce qu'elle veut.... et reviens-nous vite, dès que tu le peux.

    joli week-end prolongé. Matelot(e !) de veille de l'Etoile âmie, je demeure ici, ne t'inquiète pas....

    Bisou, bisou.

    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé Den, c'est bien pour ça que Célestine nous met en garde, elle nous sait un peu joueurs, voire taquins !...

      Supprimer
    2. En passant près de chez toi, aujourd'hui, Den, j'ai vu un gros incendie, avec les canadairs et tout le toutim...
      Aïe aïe aïe...les allumettes.

      Supprimer
  6. La persévérance, l'opiniâtreté, c'est quand on sait pourquoi on tient à atteindre l'objectif que l'on s'est fixé. L'entêtement c'est quand on ne sait plus pourquoi… mais qu'on tient pour tenir. Pour ne pas perdre la face ou se déjuger. Par rigidité ou par orgueil, quoi ;)

    Par exemple, m'étant fixé un défi, en me rendant compte qu'il n'a finalement pas de sens, je préfère y renoncer plutôt que de persister coûte que coûte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Candide, intérimairevendredi, 14 juillet, 2017

      Pierre, j'aime bien quand tu écris, c'est plein de bon sens et je comprends ! On doit penser un peu pareil, des fois...

      Supprimer
    2. Mon cher Candide, cela me fait plaisir de lire cela. Et pour tout dire… j'aime bien aussi quand tu écris. Ouais il doit y avoir des affinités quelque part ;)

      Supprimer
    3. Ben tiens, entre gens qui tirent le portrait des mélèzes à l'automne !
      :o)

      Supprimer
    4. Vous êtes charmants tous les deux ! Et bien urbains... ;-)

      Supprimer
  7. Les enfants têtus font souvent des adultes décidés. Mais finalement je crains que tout le monde ne soit têtu, sauf qu'il y a ceux qui le montrent et affrontent et les autres, les sneaky ones, qui se "vengent" en pleurant la nuit, en "cassant des choses sans le faire exprès", en affolant maman parce qu'ils ne mangent plus. Ceux là, adultes, sont redoutables car ils se montrent l'opposé de ce qu'ils sont: on les croit conciliants et "bonne crème" et pourtant... on rame et rame quand ils sont à bord. Pendant qu'eux se plaignent que la barque n'avance pas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Candide, intérimairevendredi, 14 juillet, 2017

      Héwé ma pôvr' Edmée, c'est pas simple les relations z'humaines !
      Mais tout le monde n'est pas têtu : avec moi par exemple, quand l'autre y veut avoir raison, il a raison, je voudrais pas l'indisposer. Après si le bombonne de gaz lui pète au nez pasqu'y voulait pas éteindre sa clope, c'est son affaire !
      ;o))

      Supprimer
    2. Candide, Edmée est experte en relations humaines, compliquées ou pas...
      mais ce que je sais, c'est qu'elle n'apprécierait pas forcément d'être appelée ma pôvr'Edmée sur un ton de commisération, car elle est plutôt riche d'un caractère enjoué et solaire.

      Supprimer


  8. Arrière-Plage

    Rocs, on vous guette — et votre soif

    Attise un vent plus dur que le toucher des vagues.

    Vous serez sable sec au goût de désespoir,

    Strié du vent.

    Bon pour litière aux coquillages,
    Que la mer pour la mort
    Jugea et rejeta.
    Edouard Glissant


    Certain d'être le plus fort, l'orgueilleux bipède érode la nature à une vitesse supérieure à celle prévue judicieusement par ELLE, qui n'ignore rien de la sélection naturelle. Faut dire que pour ELLE vivre c'est avant-tout faire vivre. Alors que le nain s'imagine qu'en tuant il sera le seul à pouvoir décider de tout, dans la plus totale inconstance. Le monarque, l'empereur ? Oh là, non mieux que ça: dieu. Mais Dieu des nains ça pousse en fait qu'à peu. Un rase-mottes à se rouler dans sa friche. Il s'aime tant, que le grain faute d'authenticité avorte dans ses ô verts stériles. Il va devenir colère, car c'est pas sa faute. Jamais il reconnaîtra qu'il est qu'une fauss-couche. C'est la faute de la machine à va peur. L'ingrate qui lui reconnaît pas son mérite usurpé. Ah garce de machine de la vérité qui tilt quand il se plaint. La vérité il n'y pas plus pugnace. Elle n'a rien à voir avec le têtu se refusant à comprendre, à voir, à changer, à admettre, ne tolérant rien d'autre que son avis personnel en trichant en permanence avec ce qui crève les yeux. L'abus c'est l'insulte qu'il fait à l'Amour.
    Le roc fonde et tient la mer, le sable écrit des promesses avec des tubes de vent.
    Niala-Loisobleu - 14 Juillet 2017

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Candide, intérimaire submergévendredi, 14 juillet, 2017

      Alors là tu vois, Alain, je m'étais promis d'être à la hauteur de notre hôtesse qui met un point d'honneur à répondre à tous ses coms'.
      Mais elle, elle est pas bête vu qu'elle était maîkresse, alors que moi mon neurone il est tout seul au beau milieu d'un grenier tout-à-la fois poussiéreux et venté (encore heureux qu'y n'soit pas époux !), et...
      J'ai du mal à suivre... 8o/
      Pardonne-moi, j'ai beau faire des efforts, c'est pô facile d'êt' génial tout l'temps !

      Supprimer
    2. Inutile de s'en téter, si le neu-rhône n'a pas la côte, le vain n'aurait que piquette à donner, Candide.

      Supprimer
    3. C'est pourtant simple, ce que dit Alain, dans sa langue poétique: l'homme est un animal tout petit qui se croit fort mais qui détruit la nature à petit feu. Mais à lui aussi, la bonbonne de gaz va lui péter dans la gueule... ;-)
      merci Alain.

      Supprimer
    4. Enfin, quand je disais "à lui aussi" je parlais de l'être humain en général, pas d'Alain en particulier...

      Supprimer
  9. Moi aussi, on me l'a souvent dit.
    Je crois que c'est une qualité
    Bises
    Angela

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Candide, intérimaire diplomatevendredi, 14 juillet, 2017

      Angela, les qualités peuvent être comme la langue d'Esope, à la fois la meilleure et la pire des choses. Mais on imagine bien que chez toi ça ne peut être qu'une qualité !

      Supprimer
    2. Italienne, un peu gitane et femme...
      Tu ne manques pas d'ingrédients.
      Oui c'est une qualité, je confirme.

      Supprimer
  10. Ma grand-mère maternelle avait des chèvres : vives, intelligentes, "jouettes", tout ton portrait en effet (la barbe en moins, bien sûr) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Candide, intérimaire bluffévendredi, 14 juillet, 2017

      Walrus, t'es bluffant ! Ca m'étonne pas qu'elle t'aime la patronne !
      ;o)

      Supprimer
    2. Intérim efficace : elle n'aurait pas dit mieux ! ;o)

      Supprimer
    3. Tu le répèteras à personne, maiiiis... je serais bien un peu jaloux !
      Si,si !...
      8o/

      Supprimer
  11. Parfois une chèvre ça ne vaut pas un sequin ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Candide, intérimaire absconvendredi, 14 juillet, 2017

      Certes, Andi, certes !
      Mais d'autres fois !...
      Hé !
      ;o))

      Supprimer
  12. Des esprits semblables, des personnages similaires ... chaleureusement - d'un autre Bélier !
    Jane

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce blog est décidément un vrai repaire de caprins !
      Mézaufait, Jane, il me semble que tu n'apparais pas sur le totem de notre Céleste hôtesse. Il n'appartient pas au misérable vermisseau d'intérimaire que je suis de te faire les honneurs du lieu. en attendant le retour de la taulière je puis simplement te faire patienter dans l'antichambre. Je peux te tenir la main si tu as froid. Ou Peur. Ou les deux...
      Dès son retour, Dame Célestine se fera un plaisir de t'accueillir...

      Supprimer
    2. Bienvenue officiellement sur mon totem, Jane. Chaleureusement , de même.

      Supprimer
  13. L'obstination enfantine tient souvent de l'instinct, ce qui déroute les adultes qui ont oublié leur part d'enfance... Quand, en plus, il s'agit d'une fille, de la même façon qu'on dit facilement d'une fille qui a du caractère qu'elle a mauvais caractère, la têtue devient bourrique, mule, pioche, bique...
    Reste que la chèvre, elle, au moins, a le pied sûr!
    Bises qui s'entêtent :-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Candide, intérimaire masculinvendredi, 14 juillet, 2017

      C'est aussi une technique pour savoir jusqu'où ils peuvent aller trop loin !
      Et s'il s'agit d'un garçon, que dit-on ?

      Supprimer
    2. On va dire qu'il est tenace, acharné, accrocheur, pugnace, obstiné. Hihi !

      Supprimer
  14. Ah ! chère Céleste, l’espiègle étoile filante qui dandine dans le ciel sans essoufflement. Tu parcours le ciel à pied, en train, en voiture avec dans tes ailes un bruissement de fusée Ariane ; Tu es là aujourd’hui, tu es demain ailleurs. Tu sèmes des graines partout où tu vas, tu aimes voir, déguster et ramener dans ta panetière ce que tes yeux ont bu goulûment et ton cœur comblé avait enfoui en lui de toutes les richesses de la vie : un arc en ciel suspendu dans l’éternité, un arbre sycomore des plus beaux dont ses feuilles sont étalées dans tout le cosmos, un pigeon voyageur aux ailes développées et distinguées qui te prêtait son dos quand tu sembles épuisée dans tes courses affolantes , et surtout l’amour du monde que tu ramènes en quantité céleste que tu nous déverses la nuit quand nous somnolons et que toi tu restes éveillée même à des heures infinies. Oui, tu es de cette espèce caprine que seuls des dieux célestes savent choyer et laisser libre de vaguer là où ses rêves l’entrainent. Et toi tes rêves ne manquent jamais à leur rendez-vous. Bisous rêveurs pleins ma besace, chère Céleste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Candide, intérimairevendredi, 14 juillet, 2017

      Bin mon Bizak, si c'est pas un plein wagon d'admiratifs compliments ça !
      Et toujours plein de poésie dans ce que tu écris !

      Supprimer
    2. Candide, intérimaire de quartvendredi, 14 juillet, 2017

      Bon, les gens, c'est pas tout ça mais moi ce jourd'hui j'ai commencé un déménagement qui continue demain, et comme je suis une petite chose fragile je m'en vais m'étendre délicieusement dans les bras de Morphée !
      Je laisse le quart aux bons soins de l'ami Blutch qui, s'il a réussi à dompter ses deux beaux-fils et est sorti de sa fosse, devrait s'exprimer aux premières heures de demain.
      Monsieur Blutch, à vous le soin !
      ;o))

      Supprimer
    3. Et bien moi je te félicite, Candide : tu as assuré grave pour l'intérim du soir !

      Supprimer
    4. Alors là Candide, c'est chapeau bas pour le service...
      Perso, j'assure rien du tout tellement je suis nase.
      Demain, c'est rebelote, et tout ça avec une patte folle qui grince pire qu'une girouette rouillée.
      Avertis lorsque tu croises dans les parages...
      Accolade

      Supprimer
    5. Candide, plus empathique qu'il n'y paraîtsamedi, 15 juillet, 2017

      Ben mon Blutchy, caisse tu nous fait ? Et les beaux-fils, y assurent pas un cacahuète alors !
      Et la patte folle ! C'est vrai, au bout d'un moment ça porte sur les nerfs tous ces grincements ! Et toi qui bricole t'as toujours pas mis de graisseur ? Un truc à bille ?
      Bon courage pour la suite alors !

      Supprimer
    6. @ Candide
      Il parait qu'ils doivent me mettre une rotule en titane, mais ce n'est pas là le plus emmer..... un disque qui décone, les nerfs pincés et la guibole qui se la joue rebelle...
      Les beaux-fils assurent une grosse partie, mais il y a aussi le reste....
      Aujourd'hui, 9 heures sur le pont et on décrochait à 22 heures. le repas du soir et ça fait une petite demi-heure (01.30) que la maisonnée se calme.

      Supprimer
    7. Waow, du titane, fabuleux métal, le préféré de l'un de mes fistons qui pédale plutôt bien (y'a longtemps que j'ai arrêté de voir s'éloigner sa roue arrière !) sur des cadres du même métal ! Mes lunettes, aussi...
      Pour ton disque rayé : lors de ma formation de formateur en gestes et postures, j'ai appris un truc écolobio tout simple et même pas ésotérique qui pourrait peut-être t'aider...

      Supprimer
    8. On veut savoir !
      on veut savoir !
      on veut savoir...!

      Supprimer
  15. Bon WE Célestine ♥
    Tu n'es pas têtue : tu es décidée!!
    J'aime aussi les biquettes hihi ☺☺

    RépondreSupprimer
  16. Il ne te reste plus qu'à devenir bouquetin alors :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne serait-ce pas naturel pour quelqu'un qui aime les livres ?
      Notre hôtesse pourrait bouquetiner tout à son aise ! Non ?

      Supprimer
    2. Wouaouuuu ! alors là, chapeau le jeu de mots !
      Tu te lâches... Je crois que je vais te signer une reconduction de contrat !

      Supprimer
  17. Faudra que j'en dise deux mots à Monsieur Seguin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, Alain, tu l'as connu ?

      Supprimer
    2. oui, oui... dans les Vosges....
      Philippe bien sûr !

      Supprimer
  18. Bon j'ai loupé mon commentaire la dernière fois.
    Je voulais dire que tu t'entêtais à faire ton billet quotidien pour notre plus grand plaisir!
    Bises,
    Mo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, c'était un peu ça l'idée, une réflexion sur ce billet quotidien, devais-je m'entêter, ou justement suivre mon penchant naturel ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  19. Il y a une différence entre être têtu/obstiné et être borné. Dans le premier cas, on est capable de plier, de changer d'avis face à l'analyse de la situation ; dans le deuxième, même si on sait qu'on va dans le mur, on continue dans le même sens parce qu'on l'a décidé. Je trouve que la nuance est grande. Pour moi, être têtue est une qualité.

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.